Thérapie intraveineuse: bénéfices et implications potentiels

Les perfusions intraveineuses (dans les veines) sont devenues en vogue ces dernières années, notamment pour le jet lag, pour se donner un coup de boost.  Cependant, les bénéfices peuvent être supérieures et contribuer à améliorer la santé et/ou participer à la prévention ; on parle alors de thérapie intraveineuse (thérapie IV). Nous allons vous expliquer dans cet article les contextes dans lesaquels ces thérapies pourraient être utiles :

Perfusions intraveineuses pour corriger un déficit

Les perfusions intraveineuses sont particulièrement utiles en cas de déficit en nutriments. Cela peut se produire lorsque le corps n’arrive pas à absorber certains nutriments provenant de l’alimentation. Nous pouvons alors manquer  d’un ou de plusieurs nutriments dans le sang nécessaire à notre équilibre.(1). Ces déficits peuvent progressivement causer des problèmes de santé de type digestifs, cutanés, osseux, et même participer au développement de démences. C’est un phénomène qui ne se produit pas spontanément, mais qui se développe petit à petit sur des mois voir des années et qui peut s’aggraver avec le temps. 
Des exemples bien connu de déficits sont le déficit en vitamine C chez les marins d’autre fois atteints de scorbut, ou encore, le rachitisme chez les enfants avec un déficit en vitamine D et en calcium. 

Impact sur notre corps de ces déficits

Notre corps utilise ce que nous mangeons comme énergie. Il utilise les nutriments ingérés pour nous garder en forme et maintenir en bonne santé. L’apparition progressive de déficits pourrait d’abord provoquer une fatigue par manque d’énergie, puis des déséquilibre hormonaux et finalement des atteintes physiologiques et anatomiques (peau, cheveux, muscles, os, etc). Cela est dû à un équilibre négatif (pas assez de nutriments absorbés) qui va provoquer une diminution des stocks tissulaires, qui va à son tour provoquer une altération de la fonction des cellules et une insuffisance des organes.(2). Tout cela pour souligner le fait que nous avons besoin de nombreux nutriments pour être et rester en bonne santé et que des déficits peuvent être la cause de divers symptômes et/ou maladies.

Quels déficits peuvent être concernés ? 

Les déficits les plus fréquents retrouvés lors d’une prise de sang sont les suivants: vitamine A, vitamine B12, vitamine D, fer, iode, calcium et magnésium.(3). Ces manques peuvent provoquer divers symptômes comme la fatigue (le plus fréquent), une peau pâle, des faiblesses, de la peine à respirer, des fringales, une perte cheveux, une constipation et des vertiges ou du brouillard cérébral (trouble de la concentration ou de la mémoire) qui peuvent faire le lit d’une maladie chronique.

Intérêts de la thérapie intra-veineuse

Vous vous demandez peut-être pourquoi avoir recours à la thérapie intraveineuse plutôt qu’à l’alimentation ou aux suppléments ? Parce qu’elle permet d’atteindre des concentrations plasmatiques (dans le sang) élevées, bien plus grande que par l’alimentation ou la supplémentation orale. De plus, le dosage de certains nutriments sont limités quand on en les prend par la bouche, et pas de manière intra-veineuse. Ces doses élevées vont non seulement permettre de corriger les déficits plasmatiques (dans le sang) mais également les déficits intracellulaires (dans les cellules). Cela permet également de corriger rapidement ces déficits alors que par la bouche cela pourrait prendre des semaines voir même des mois. De plus, la thérapie intraveineuse permet de donner d’autres substances qui ont des effets thérapeutiques qu’il n’est pas possible de donner par la bouche en quantité suffisante (intolérance gastrique à la vitamine C ou au magnésium à dose élevée) ou qui sont mal absorbés par voie orale (glutathion). Ceci est également valable pour des personnes qui ont des problèmes d’absorption liés à une pathologie gastro-intestinale.

Exemples d’indications à différentes thérapies intraveineuse :  

  • Myers (minéraux et vitamines) : fatigue, douleurs, burnout, migraines, allergies.(4).
  • Magnésium : douleurs, spasmes, asthme, syndrome de fatigue chronique, sclérose en plaque, dépression, arythmie, migraine, stress, hypertension artérielle.(5).
  • Glutathion : allergies, démences, Parkinson, détox, sclérose en plaque, neuropathie post radiothérapie, inflammation chronique, maladies auto-immunes.(6).
  • Vitamine C haute dose : infections, cancers, fibromyalgie, fatigue chronique, allergie.(7).
  • Ozone : maladie de Lyme, fibromyalgie, fatigue chronique, douleurs chroniques, arthrite.
  • Chélation : intoxication aux métaux lourds, maladies cardiovasculaires.
D’autres indications peuvent également être proposées : jet lag, récupération sportive ou avant une compétition, pour booster l’immunité, pour diminuer le stress, pour favoriser la détox, pour augmenter l’énergie et pour accélérer un processus de guérison.
Ces indications sont posées généralement après une consultation médicale et une prise de sang.

Si ce sujet vous a intéressé, notre prochain article sur les perfusions intraveineuses (focus vitamines) sortira durant l’été 2024 !

En attendant, pour plus d’informations, vous pouvez cliquer sur ce lien : https://drgaille.ch ou prendre contact ici.

(1) Brin M. Erythrocyte as a biopsy tissue for functional evaluation of thiamine adequacy. J. Am. Med Ass. 1964: 187: 762-7 1)            (2) Awuchi CG, Igwe VS, Amagwula IO. Nutritional diseases and nutrient toxicities: A systematic review of the diets and nutrition for prevention and treatment. Int J Adv Res 2020;6:1-46.                                                                                                                                                    (3) Kiani AK, Dhuli K, Donato K, Aquilanti B, Velluti V, Matera G, Iaconelli A, Connelly ST, Bellinato F, Gisondi P, Bertelli M. Main nutritional deficiencies. J Prev Med Hyg 2022;63(suppl.3):E93-E101.https://doi.org/10.15167/2421-4248/jpmh2022.63.2S3.2752.                              (4) Shrader, W.A. Short and long term treatment of asthma with intravenous nutrients. Nutr J 3, 6 (2004). https://doi.org/10.1186/1475-2891-3-6.                                                                                                                                                                                                                              (5) Sechi G, et al. Reduced intravenous glutathione in the treatment of early Parkinson’s disease. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry 1996;20:1159‐70.                                                                                                                                                                                            (6) Associations of dietary magnesium intake with mortality from cardiovascular disease: the JACC study, » Zhang W, Iso Atherosclerosis 2012 April, 221(2): 587‐95.                                                                                                                                                                                                (7) Vitamin C, Infectious Diseases & Toxins, Thomas E. Levy, MD, JD, Xlybris, 2002

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’anesthésie personnalisée, une approche individualisée pour un meilleur confort

L’anesthésie personnalisée, une approche individualisée pour un meilleur confort

Fort d’une expertise variée en tant qu’anesthésiste, ma philosophie repose sur une approche centrée sur le patient. L’anesthésie personnalisée que je propose est bien plus qu’une simple suppression de la douleur ; elle constitue un voyage empreint de communication positive, de bienveillance, et d’une attention dévouée au ressenti individuel.

Logo Anesthésie Potié se modernise !

Logo Anesthésie Potié se modernise !

Nous sommes ravis de vous présenter la nouvelle identité visuelle de ce site dédié à l’anesthésie et aux patients en vue de leur chirurgie ! Découvrez ce logo actualisé et son animation apportant une dimension accueillante dans vos lectures concernant votre anesthésie.

Gastroscopie : une anesthésie sur mesure !

Gastroscopie : une anesthésie sur mesure !

La gastroscopie, également connue sous le nom d’endoscopie digestive haute, est une procédure qui permet au médecin d’examiner l’intérieur de l’œsophage, de l’estomac et du duodénum (la première partie de l’intestin grêle) à l’aide d’une caméra (un endoscope : un tube fin et flexible muni d’une caméra).